DIY : Comment Fabriquer de la Pénicilline

Qu’est-ce qui est actuellement en train de moisir dans votre cuisine ? Et si nous prenions cela pour en faire des antibiotiques qui pourraient sauver des vies ? Dans cet article, nous allons vous guider à travers les différentes étapes nécessaires pour parvenir à fabriquer de la pénicilline. Avec cela, vous serez prêts si la fin du monde arrive ce dimanche.

La pénicilline, l’antibiotique le plus célèbre de tous les temps, a sauvé des millions de vies. Et elle se cache en toute discrétion dans votre cuisine en ce moment même. Si vous avez un morceau de pain moisi dans un sac au fond du frigo, un melon ou une orange pourri(e) dans votre bac à légumes… Vous êtes probablement en train de faire pousser de la pénicilline par accident. En réalité, toute la découverte de la pénicilline repose sur le fait qu’elle est facile à faire pousser accidentellement.

ATTENTION : À utiliser uniquement en cas d’extrême urgence et de survie. Dans tous les autres cas, utiliser uniquement des médicaments officiels après prescription par un médecin !

L’Histoire Accidentelle de la Pénicilline

Les infections ont toujours tué, et tandis que le savon et l’eau pouvaient empêcher les infections externes, lorsqu’elles devenaient internes les hommes se retrouvaient souvent impuissants. Tout agent antibactérien injecté dans le corps humain tuait une personne plus rapidement que l’infection ne le faisait. Mais par la suite, un homme a eu un écoulement nasal qui a eu des répercussions partout dans le monde.

Cet homme n’était autre qu’Alexander Fleming, un médecin, biologiste et pharmacologue britannique né en 1881, bien connu pour ses recherches sur les agents antibactériens, l’immunologie et la chimiothérapie. Ce jour-là, il travaillait sur une boîte de Petri couverte de bactéries lorsque son nez a goutté sur celles-ci. Les bactéries autour de l’écoulement sont mortes et l’idée que le corps pourrait tolérer en interne une substance qui serait capable de combattre les bactéries l’a stimulé.

Boîte de Petri couverte de moisissures et bactéries illustrant la découverte et la fabrication de la pénicilline.
Boîte de Petri avec moisissures et bactéries illustrant la découverte de la pénicilline.

Le deuxième coup de chance d’Alexander Fleming a eu lieu lorsqu’il a perdu son assistant. Lorsque les boîtes de Petri couvertes de bactéries n’étaient plus utiles, elles étaient mises dans une sorte de bac de javel. Sans son assistant, les boîtes sales de Fleming ont formé des piles dans le bac en question. Les boîtes les plus hautes arrivaient bien au-dessus de la javel et restaient sales. Elles étaient devenues encore plus sales lorsque de la moisissure, qui avait flotté depuis le laboratoire à l’étage inférieur, a commencé à se développer sur leur surface. Mais elles ont cessé d’être sales lorsque la moisissure, l’un des nombreux types de champignons Penicillium, a tué les bactéries.

En 1928, Alexander Fleming venait d’observer ce qu’il a décidé d’appeler « la pénicilline ».

Mais c’est là toute la chance qu’a eu Fleming. Cela a pris des années avant qu’on ne parvienne à trouver une manière de cultiver la bonne souche de pénicillium et d’en extraire les bonnes parties pour en faire de la pénicilline. En effet, la première utilisation de la pénicilline a eu lieu bien des années après sa découverte. Elle a commencé à être utilisée à partir la Seconde Guerre mondiale pour soigner les malades et les blessés. Mais là encore, plusieurs essais cliniques ont été nécessaires afin de définir le bon dosage de pénicilline et le temps idéal de traitement.

Comment Fabriquer de la Pénicilline Vous-Même

Première Etape : Créer de la Moisissure

Les souches que nous avons proviennent de la moisissure cultivée sur un melon dans les années 1940, alors vous pouvez prendre du melon si vous avez envie d’être traditionaliste. Autrement, un reste de croûte de pain ou la peau d’un agrume quelconque fera l’affaire. La moisissure commencera par être grise, mais au fur et à mesure qu’elle se développera, elle deviendra bleu-vert vif. Une fois que cela aura commencé, coupez le pain ou l’agrume en morceaux et mettez-le dans un flacon stérilisé. Vous pouvez stériliser un flacon en le mettant dans un four à 315 degrés pendant une heure. Incubez-le ensuite dans le flacon pendant une semaine environ à approximativement soixante-dix degrés.

Orange couverte de moisissure pour fabriquer de la pénicilline.
Orange couverte de moisissure.

Certaines personnes s’arrêtent là. Les recettes populaires proposant du « thé à la pénicilline » ou de la « soupe à la pénicilline » foisonnent. Elles montrent des personnes faisant juste bouillir le pain ou ajoutant l’agrume à du thé avec du miel, et le servant à des personnes malades. (Ps : ne faîtes pas cela).

Deuxième Etape : Extraire la Pénicilline

Si vous voulez vous impliquer davantage, vous pouvez extraire la pénicilline en stérilisant un autre bocal et, selon les experts, en ajoutant les choses suivantes :

Dans 500ml d’eau froide du robinet, mettez 44,0 grammes de lactose monohydraté, 25,0 grammes de fécule de maïs, 3,0 grammes de nitrate de sodium, 0,25 grammes de sulfate de magnésium, 0,50 grammes de phosphate de potassium mono, 2,75 grammes de glucose monohydraté, 0,044 grammes de sulfate de zinc, 0,044 grammes de sulfate de manganèse. Ensuite, ajoutez suffisamment d’eau froide du robinet pour obtenir un litre. Utilisez de l’acide hydrochlorique pour que le pH soit ajusté entre 5,0 et 5,5.

Ensuite, vous ajoutez les spores du pain moisi. Sept autres jours d’incubation laisseront la pénicilline flotter dans la partie liquide du résultat. Un rapide filtrage et vous avez de la pénicilline.

Fabriquer de la Pénicilline : Avertissement Médical !

En théorie, au moins, vous avez réussi à fabriquer de la pénicilline. Nous devons souligner à ce stade que vous ne devriez pas utiliser cette pénicilline faite maison sur un quelconque membre que vous souhaitez garder. Même si avez probablement fait pousser beaucoup de moisissure de pénicillium sur votre pain, vous avez aussi obtenu d’autres moisissures. Et même avec le bon type de champignon, filtrer toutes les moisissures sauf la pénicilline est difficile. Il est plus prudent de laisser faire cela aux professionnels. Les moisissures font beaucoup de choses différentes pour tuer les bactéries, et plusieurs d’entres elles sont nuisibles pour les humains.

Alors que de nombreux sites web survivalistes recommandent de poser sur vos blessures tout ce qui pousse sur le pain ou sur les agrumes, et alors que cela même pourrait parfois devenir une option après la fin du monde, il y a de meilleures options actuellement, et vous devriez en profiter. Si vous voulez voir à quel point vous avez réussi à fabriquer de la pénicilline, essayez de cultiver des bactéries sur un plat et utilisez la pénicilline dessus.

Photos : freestocks.org sur Pexels / DieGrueneKiste et adege sur Pixabay

Inspiré par l’article paru sur Gizmodo : In case of apocalypse, here’s how to make penicillin in your kitchen

One thought to “DIY : Comment Fabriquer de la Pénicilline”

  1. Bonjour,
    Merci pour la « recette », mais je pense que déjà en temps normal, il n’est pas simple de se procurer les « ingrédients chimiques », alors en situation de crise, voire de survie, cette recette ne servirait pas à grand chose ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *